Mobilité sociale

Lire les tables de mobilité
Quelle mobilité ?
Mobilité masculine
Mobilité féminine
Mobilité et immigration
  Terminologie
  Tel père, tel fils ?
  Tel fils, tel père ?
  Mobilité des étrangers
  Destinées comparées
Pourquoi ?
QCM


Tel père immigré, tel fils ?


Destinée sociale : groupes socioprofessionnels des hommes âgés de 30 à 59 ans
   
Groupe socioprofessionnel du père  
 Groupe socioprofessionnel de la personne interrogée 
Indépendant  
Cadre, profession intermédiaire  
Employé  
Ouvrier 
 Deux parents nés en France  
 Indépendant  
 29
  8
  8
  8
Cadre, profession intermédiaire
 34
 67
 44
 30
 Employé  
  8
  9
 17
 12
 Ouvrier  
 29
 16
 31
 50
 Ensemble  
100
100
100
100
 Un seul parent né à l’étranger  
 Indépendant  
 24
  8
  7
  8
 Cadre, profession intermédiaire  
 44
 67
 44
 32
 Employé  
  9
 11
 18
 14
 Ouvrier  
 23
 14
 31
 46
 Ensemble  
100
100
100
100
 Deux parents nés à l’étranger  
 Indépendant  
 23
 10
  6
  8
 Cadre, profession intermédiaire  
 35
 64
 44
 32
 Employé  
 11
  9
 19
 12
 Ouvrier  
 31
 17
 31
 48
 Ensemble  
100
100
100
100
Champ : hommes nés en France, actifs, âgés de 30 à 59 ans.
Insee, enquête Étude de l'histoire familiale, 1999.
 
Questions :
En 1999, sur 100 ouvriers nés en France, dont les deux parents sont nés à l'étranger, 48 avaient un père ouvrier.
                 VRAI          FAUX
On peut dire que le fait d'avoir un parent né à l'étranger pénalise la destinée d'un fils d'ouvrier.
                  OUI          NON
On peut dire que le fait d'avoir deux parents nés à l'étranger pénalise la destinée d'un fils de cadre.
                  OUI          NON
Comparaison : quelles sont les professions où l'immobilité sociale est plus forte chez les enfants nés de deux parents nés à l'étranger que chez les enfants de parents nés en France ?
       indépendants            cadres et professions intermédiaires                employés            ouvriers

Plus on a de parents nés à l'étranger moins la mobilité sociale est forte.
                  OUI          NON

Dans l'ensemble, on peut dire que la mobilité sociale des enfants de parents immigrés est :
           plus forte         identique            moins forte                      que celle des enfants de parents nés en France.

 
Mis à jour en novembre 2008