Mobilité sociale

 

Lire les tables de mobilité
Quelle mobilité ?
Pourquoi ?
Mobilité structurelle
Mesure
Evolution GSP
Agriculteurs
A.C.C.E.
C.P.I.S.
P.I.
Employés
Ouvriers
École
Famille
Tests

Les agriculteurs

Les lois d'orientation agricoles de 1960 et 1962 ont impulsé les évolutions des structures. En 1955, 80% des exploitations agricoles comptaient moins de 20 hectares de superficie agricole utilisée (SAU) et 0,8% seulement occupaient plus de 100 hectares. En 2000, 12% des exploitations dépassent 100 hectares et occupent 46 % de la SAU. Le nombre d'exploitations comptant moins de 5 hectares de superficie agricole représente encore près de 30% du nombre total d'exploitations, mais seulement 1,5% de la SAU totale. [...]
L'agriculture a connu depuis 1960 une croissance de sa production tout à fait remarquable, malgré la baisse du nombre d'exploitations et du nombre de personnes employées. Entre 1960 et 2004, le volume de la production agricole totale a doublé. Il en est de même de celui de la valeur ajoutée brute. La valeur de la production hors subventions a été multipliée par plus de 7 en valeur courante et par 8 si on la mesure au prix de base, c'est-à-dire y compris subventions liées à la production. En revanche, en termes réels, c'est-à-dire après déflation par l'évolution de l'indice de prix du PIB, la valeur de la production agricole totale hors subventions a diminué de 16 % en 44 ans. La valeur au prix de base a diminué aussi, mais seulement de 4,5 %. Cette évolution est la conséquence de la forte baisse des prix des produits agricoles en termes réels, non compensée par l'augmentation des volumes produits. Ceci est le résultat d'un déséquilibre entre l'offre de produits agricoles, croissante, et une demande qui progresse moins vite. [...]
C'est donc bien essentiellement la baisse des prix agricoles qui a conditionné les résultats économiques de l'agriculture et notamment l'évolution du revenu des agriculteurs. Globalement, le revenu net d'entreprise agricole (RNEA) a diminué en termes réels de 56 % entre 1960 et 2004, cette baisse intervenant surtout depuis 1973. Néanmoins le revenu moyen par actif non salarié dans l'agriculture a progressé sur la même période de 88 %. Le nombre d'actifs non-salariés n'est en effet plus que le quart de ce qu'il était en 1960 pour se partager ce revenu net d'entreprise agricole global en baisse. La restructuration de l'agriculture a permis le développement des productions agricoles grâce à un agrandissement des exploitations et à l'intensification de la production. Dans le même temps, elle a aussi permis de compenser les effets négatifs de la baisse des prix agricoles sur le revenu. La masse globale du revenu a certes diminué en termes réels, mais le nombre de personnes rémunérées par ce revenu a diminué encore plus fortement. Ces évolutions n'ont cependant pas été homogènes au cours des cinquante dernières années.

Questions :

Comment caractériser d'un mot l'évolution décrite dans le premier paragraphe du texte ?
      centralisation       décentralisation       concentration       déconcentration

La production agricole a-t-elle diminué avec la réduction du nombre d'agriculteurs ?
      OUI       NON

Dans ces conditions la productivité du travail dans l'agriculture a-t-elle ?
      augmenté       diminué

Comment a évolué la valeur de la production totale hors subventions en termes réels (après déflation par l'évolution de l'indice des prix du PIB) ?
      augmenté       diminué

La baisse des prix agricoles en termes réels implique-t-elle une baisse des prix agricoles nominaux ?
      OUI       NON

Pourquoi les prix des produits agricoles en termes réels baissent-ils ?
      La production augmente et la demande baisse       La production augmente et la demande augmente moins vite
      La production baisse et la demande baisse

Quelle est l'influence de la baisse en termes réels de la valeur de la production totale sur le revenu des agriculteurs globalement ?
      elle l'augmente       elle le diminue

Est-ce que le revenu moyen par agriculteur baisse ?
      OUI       NON

Quels sont les facteurs qui expliquent la réduction du nombre d'agriculteurs ?
      La concurrence nationale       La concurrence internationale       La baisse des prix agricoles       La baisse des revenus agricoles
      La concentration des exploitations       La productivité       Les coûts de production       L'évolution de la demande de produits agricoles
      L'évolution de l'offre de produits agricoles



Mise à jour en mars 2009