Mobilité sociale

Lire les tables
Quelle mobilité ?
Pourquoi ?
Mobilité structurelle
École
Famille
  Diplôme des parents
La lecture
Conditions matérielles
Grandes écoles
Insertion sur le marché du travail
Chômage des parents
Ambition des jeunes
Mobilité des enfants d'ouvriers
Mobilité des enfants d'immigrés
Tests


Mobilité des enfants d'ouvriers

 

L’objectif de la plupart des parents est de voir leurs enfants atteindre une position sociale équivalente, sinon supérieure à la leur. Si évident et commun qu’il paraisse, l’enjeu revêt cependant une signification historique particulière à bien des égards dans les familles ouvrières. Aujourd’hui peut-être plus encore qu’hier, la peur du déclassement, voire le « spectre » de la délinquance des enfants hante les ouvriers. La condition ouvrière ne semble plus aussi acceptable pour les ouvriers eux-mêmes, a fortiori pour leurs enfants, et les aspirations à s’en évader, le désir que les enfants rejoignent d’autres positions au sein du salariat non ouvrier sont devenus très forts. Sur fond de crise du monde ouvrier, la transmission d’un certain héritage ouvrier serait donc devenue problématique. Qu’un de leurs enfants s’engage dans la même activité professionnelle qu’eux ne satisferait plus désormais qu’une faible minorité d’ouvriers. La disqualification profonde et massive des destins ouvriers semble bien être au coeur du problème.[...]
[L'] essor de la préoccupation scolaire s’alimente donc dans l’histoire de la famille et varie selon les performances scolaires des enfants. Il se traduit, d’ailleurs, dans la vie familiale par des discussions de plus en fréquentes et parfois conflictuelles autour de l’école, ce qui atteste bien l’enjeu désormais incontournable que constitue la scolarité pour l’avenir de la lignée. Des cohortes nées entre 1916 et 1925 aux cohortes nées entre 1966 et 1975, la part des ouvriers qui discutaient de l’école avec leurs enfants est passée de 60 % à 85 %. La question scolaire occupe bien aujourd’hui une place centrale dans la vie familiale, au point que lorsqu’il y a des conflits entre parents et enfants, ils se nouent le plus souvent autour de la scolarité. [...] C’est de loin la première source de conflit avec les enfants citée par les parents ayant des enfants encore scolarisés ou de moins de 18 ans non scolarisés (nés entre 1976 et 1995) : 56 % des enquêtés ayant connu au moins un conflit avec leur enfant reconnaissent qu’il leur est arrivé d’être en conflit grave avec leur enfant à propos de l’école ou de ses études. On trouve sensiblement la même proportion (53 %) dans
les familles ouvrières.[...]
L’allongement des carrières scolaires et l’élévation des cursus anticipés s’accompagnent d’un redécoupage des âges de la vie (avec notamment le développement d’un modèle estudiantin de la jeunesse ouvrière et le vieillissement précoce des parents ouvriers par la distance culturelle qui les éloigne de leurs enfants). Sans doute s’est-il ainsi creusé une certaine distance entre les générations ouvrières actuelles. [...] Ce clivage générationnel dans les familles ouvrières n’a pas anéanti une certaine continuité des aspirations entre les ouvriers d’aujourd’hui et leurs enfants. À bien des égards, les enfants d’ouvriers tentent de réaliser aujourd’hui ce dont leurs parents ont rêvé hier, dans un contexte il est vrai très différent.


Questions :

Les ouvriers souhaitent-ils aujourd'hui majoritairement que leurs enfants deviennent ouvriers ?         OUI         NON      

La volonté de mobilité sociale est-elle liée à         
               la volonté de transmettre un héritage culturel      
               un sentiment de baisse de la condition ouvrière
               la volonté de laisser l'enfant libre de ses choix
D'après le texte, comment les ouvriers favorisent-ils la mobilité sociale de leurs enfants ?  
                en leur payant des écoles privées
                en leur payant des cours particuliers
                en discutant avec leurs enfants de leur scolarité
                en leur donnant le goût de la lecture
La mobilité sociale des enfants d'ouvriers, si elle réussit, renforce-t-elle les liens familiaux ?           OUI         NON 
 

 

Mis à jour en mars 2009